Processus de validation des échelles de mesure de la théorie du comportement planifié adapté à la persévérance universitaire

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Nathalie Roland
Mariane Frenay
Gentiane Boudrenghien

Résumé




L’objectif premier de cet article est de présenter le processus de validation d’un instrument de mesure basé sur la théorie du comportement planifié adapté à la persévérance universitaire. En effet, cette théorie semble pertinente pour comprendre et expliquer le phénomène de persévérance. Dans ce cadre, une première étude a été réalisée (N1 = 152) pour obtenir des preuves de la validité de la structure interne de cet instrument, mais également pour mettre à l’épreuve des faits la conceptualisation et l’opérationnalisation d’un des déterminants de cette théorie, à savoir le contrôle comportemental perçu. Elle a permis de mettre en évidence les qualités psychométriques de l’instrument. Le second objectif de cet article est de tester le modèle prédictif de la théorie du comportement planifié, mais également d’identifier le rôle joué par l’intention dans la prédiction de la persévérance universitaire. En effet, l’intention tient une place centrale dans la théorie du comportement planifié, mais également dans la littérature sur la persévérance universitaire. Cependant, le lien entre l’intention et la persévérance universitaire manque parfois de clarté. Une seconde étude (N2 = 972) a permis de montrer que l’intention constitue un élément important dans l’explication de la persévérance universitaire. Cette étude a également permis de confirmer les qualités psychométriques de notre instrument.




##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Varia